Les Scènes Estivales – concert The Celtic Social Club

    Évian-les-Bains

    En sept années d’existence, THE CELTIC SOCIAL CLUB a réussi à imposer un son, un style et un nom. Sillonnant scènes, festivals et continents, les sept franco irlandais continuent d’affiner leur relecture de la tradition des musiques celtes.

    Sacré parcours pour ce groupe qui ne devait être, en juillet 2014 qu’un one shot en création au festival des Vieilles Charrues L’énergie, l’envie et la fraîcheur auront donc été les plus forts pour cette réunion de baroudeurs, rassemblés autour d’un nom, THE CELTIC SOCIAL CLUB, et d’un programme artistique simple faire avancer les musiques traditionnelles celtes ( Irlande, Écosse, Asturie) en les frottant au rock, à la pop, au folk et au groove.
    Organisé comme un véritable commando scénique, le collectif joue beaucoup en Europe, s’envole pour l’Asie, puis les États Unis, avec notamment une date emblématique à Central Park, NYC. Puis se lance à la conquête du Royaume Uni, pourtant peu enclin à l’indulgence auprès des groupes « frenchy ». Si les Pogues et les Clash ont souvent été cités pour tenter de résumer ce « mash up » musical énergique et ambitieux, le groupe a peu à peu trouvé ses marques et sa stabilité, aux points de rendre aujourd’hui caduque références et comparaisons. Avec leur quatrième album, DANCING OR DYING sortie le 8 octobre 2021 adossé à la voix exceptionnelle de leur chanteur irlandais,
    Dan Donnelly, Manu Masko, Ronan Le Bars, Goulven Hamel, Pierre Stephan, Mathieu Péqueriau et Richard Puaud ont de l’ambition à revendre. Et un redoutable engagement scénique pour faire valoir leur position de challenger. Après une quinzaine de dates en France entre février et mars qui inaugurent le DANCING OR DYING TOUR, le groupe embarque pour trois concerts à Londres, marquant la sortie de l’album en Grande Bretagne. THE CELTIC SOCIAL CLUB est salué cette même semaine, par une pleine page d’interview dans la convoitée rubrique « culture » du TIMES. Un exploit exceptionnellement rare pour un groupe français. Dan Donnelly parti rejoindre The Levellers en mai
    2023 c’est à Dublin, sur Grafton Street, que Manu Masko dénichera TAYLOR BYRNE. Ce jeune et talentueux chanteur et guitariste irlandais, adepte du « busking » (chanteur de rue), se glisse avec une facilité déconcertante dans les morceaux comme dans son rôle de nouveau frontman de THE CELTIC SOCIAL CLUB. En juillet sort le cover du traditionnel irlandais « The Auld Triangle », où le chant habité de Taylor Byrne est appuyé par les choeurs premières classes des américaines Amb Parsley Shivaree et Holly Miranda. Puissante et chatoyante virée aux arrangements rock soul et pop dans la tradition folk, le single reçoit un très bon accueil. THE CELTIC SOCIAL CLUB termine cette première partie de tournée française (avec notamment un concert en tête d’affiche pour la 99 e édition du Festival de Cornouaille à Quimper) et embarque aussitôt pour
    l’Angleterre, pour une série d’une dizaine de festivals au long du mois d’août. Cette tournée estivale culminera par leur deuxième passage aux Beautiful Days Festival (devant 15 000 spectateurs conquis). Le groupe prépare activement la seconde partie du DANCING OR DYING TOUR, avec de nouveaux concerts en 2023 en France, en Grande Bretagne et en Irlande.

    Lire la suite

    Ouverture

    Vendredi 16 août 2024 à 21h15.

    Prix

    Gratuit.

    Localisation

    Square Henri Buet
    quai Paul Léger
    74500 Évian-les-Bains

    Langues parlées

    • Français